Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 14:48

 

Bonjour,

Je vous soumets un article qui doit paraître demain vu le sujet. s’ il ne devait paraître que la semaine prochaine cela ne fait rien. Tout ce qui est dit est vrai et c’est le centième de ce que m’a fait subir le système. Aussi j’aimerais que cela paraisse en l’état, bien sûr retouché sur la forme si nécessaire mais pas sur le fond. Je sais que ce n’est pas le genre de littérature que vous prisez pour votre notoriété, mais je pense qu’il faudra y venir. La presse locale aseptisée c’est fini, la nouvelle presse c’est maintenant.

Rappelez-vous que vous m’avez refusé la lettre ouverte à M. Poignant en décembre 2011 (je ne sais même plus) et je ne sais quoi en penser. Les politiques ont-ils la main mise sur la presse locale ou la presse locale est-elle affable par essence ? Ce que l’on peut noter c’est que dès qu’il y en a un qui pète il est dans le journal. Si un administré est constipé on ne le sait pas. Les administrés sont beaucoup plus nombreux et ce sont les hommes politiques qui prennent toute la place.

Depuis cette date je n’ai pas réussi à m’en remettre et aujourd’hui je relève un peu la tête mais pour combien de temps ?. Vous prenez de sacrés responsabilités de ne publiez que ce qui convient à vos patrons (j’ai vu que M. François Régis Hutin surveillait, alors les vaches seront sûrement bien gardées. Il a bien fait de profiter des dernières décorations qui se distribuaient. M. Daubisse aussi et M. Poignant aussi et bien d’autres). Dès que j’ai su lire et très vite j’ai commencé de m’intéresser à Ouest-France, alors si je connais M. Hutin, c’est peu dire.

Je voulais échanger abondamment avec M. Poignant avant son départ. Mais lui-même n’ayant pas répondu non plus à la copie de la lettre ouverte que je lui avais communiquée par politesse, car malgré mon éducation douloureuse j’essaie d’user de politesse élémentaire, ni à un autre courriel que je lui adressais et bien il partira sans ne rien savoir. A un mois près nous avons le même âge, mais nous n’avons pas eu la même destinée. j’aurais voulu travailler dans la physique du solide au C.N.R.S. comme lui mais moi j’ai fait mes études supérieures en cours du soir à Paris pendant que mes camarades couraient la gueuse. Alors liberté égalité fraternité qu’est-ce que vous en pensez ?

Je vous prie d’agréer Monsieur, mes salutations les plus respectueuses.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires