Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 04:19

par fax / page de garde fax

Mesdames/messieurs les maires du pays du vignoble Nantais

 Nous sommes en danger depuis des années suite à des négligences de M. Daubisse, président du pays du vignoble nantais, maire sortant de Haute Goulaine et de son conseil municipal.

 

En tant qu’ homme, citoyen, maire d’ une commune du pays du vignoble nantais, vous devez obliger M. Daubisse à reconnaître que mon assainissement pouvait être réalisé comme prévu et que l’assertion avancé par la commune de Haute Goulaine n’ est qu’ une affabulation.

 

Je veux que ma lettre ouverte soit portée à la connaissances de vos administrés par affichage et tous moyens de diffusion habituellement utilisés, notamment par publication dans votre revue municipale. Si vous jugez que des termes ne sont pas publiables je vous permet de les omettre.

 

Je vous demande de porter cette affaire à l’ordre du jour de votre prochaine réunion du conseil municipal. Il devra être aussi débattu de l’ évidente démission de M. Daubisse à la présidence du pays du vignoble nantais.

 

J. Roirand

 

http://www.vivre-a-haute-goulaine.eu

http://www.justice-ordinaire-quotidienne.eu

 

par fax / fax lui-même

Roirand joseph                                     Haute Goulaine le 22/03/2014

infos cachées / original

44115 Haute Goulaine

infos cachées / original

 

à                         mairies du pays du vignoble nantais

Par Fax

 

Votre référence : http://www.justice-ordinaire-quotidienne.eu/joqeu_003_mnvg_vignan.php

 

objet : Affaire concernant M. Daubisse, Président du pays du vignoble nantais

 

 

Monsieur Le Maire,

 

 

Depuis 2003 je suis privé d’assainissement suite à des négligences graves de la commune de Haute Goulaine, voire malversations.

 

M. Daubisse maire sortant de Haute Goulaine nous dit adieu et nous  « laisse dans la merde ».

 

Je vous joint la lettre ouverte que je lui ai adressé par L.R.A.R. et qui vous est aussi destinée. J’ai demandé à la presse de la publier.

 

Il est vital pour nous que M. Daubisse reconnaisse que « notre assainissement pouvait être réalisé comme prévu » car en 10 ans de procédure cela n’a pas été reconnu malgré l’évidence. !

Le fait étant reconnu M. Daubisse n’ a plus aucune raison de ne pas le réaliser notre assainissement

 

C’ Est votre devoir et obligation de lui extirper la vérité.

 

De plus quand vous aurez lu la lettre ouverte il devient évident que M. Daubisse n’ est pas digne ni légitime d’ aucune fonction et que vous devez le démissionner.

Vous n’avez pas le choix

 

J. Roirand

 

Lettre ouverte : http://www.justice-ordinaire-quotidienne.com/article-15-03-2014-lettre-ouverte-a-la-commune-de-haute-goulaine-et-a-ceux-qui-refusent-de-la-denoncer-122968625.html

 

 

Lettre ouverte à la commune de Haute Goulaine et à ceux qui refusent de la dénoncer

Roirand joseph                                                 Haute Goulaine le 15/03/2014

 

44115 Haute Goulaine

 

                                                                        à          Commune de Haute Goulaine

                                                                                    Mairie de Haute Goulaine

                                                                                    2 rue Victor Hugo

                                                                                    44126 Vertou

 

Lettre ouverte à la commune de Haute Goulaine et à ceux qui refusent de la dénoncer

 

A propos de la réalisation de la tranche d’assainissement de la Bellaudière en 2003.

 

En 2003 la commune de Haute Goulaine réalisait la tranche d’assainissement de la Bellaudière.

 

Malgré une concertation avec les services techniques de la Mairie et un accord sur la hauteur du tabouret devant desservir notre habitation, celui-ci fut réalisé trop haut (1).

 

La raison invoquée (canalisation d’eau rencontrant la canalisation d’assainissement) est un faux (1)

 

Une erreur a été commise en 2003 et, au lieu de la réparer, une personne ou un groupe de personne X a jugé plus simple de faire un faux qui les disculperait, sans souci de l’horreur dans laquelle ils nous ont plongé depuis plus de 10 ans.

 

La commune a fait usage de ce faux, avec une légèreté qui laisse songeur.

En effet ces ouvrages sont balisés par des documents administratifs qui ne laissent pas de place à la rêverie.

Un « marché de maîtrise d’œuvre » a été signé par M. Daubisse le 3 décembre 2001. Il décrit, entre autres, les documents qui seront produits par le maître d’œuvre et validés par le maître d’ouvrage pour chaque phase du projet.

Il n’est pas possible de ne pas avoir réalisé l’ ouvrage prévu sans une négligence soutenue de la part des acteurs à chaque étape de validation, pour finalement déclarer que « ce n’était pas possible », sans document justificatif, forcément, puisque c’était possible.

 

Ainsi notre vie a été brisée depuis 2003 par la commune qui n’a pas hésité, dans une lâcheté jamais démentie, à nous « mettre dans la merde » pour ne pas y être.

 

Alors M. Daubisse soyez un homme au moins une fois dans votre vie.

 

Vous allez convoquer un point presse pour tout raconter. Vous y serez à l’aise, vos amis de la presse n’ayant jamais voulu vous remettre en cause malgré mes demandes répétées.

 

Vous avouerez que « la canalisation d’ assainissement ne rencontrait nullement la canalisation d’eau ». Il suffit juste de valider mon croquis qui le montre (1). Pour un professeur de Centrale c’est un jeu d’ enfant. M’est avis même, que vous l’avez peut-être déjà joué plusieurs fois mentalement.

 

Vous tenterez d’expliquer pourquoi pour vous « débiner » vous n’avez pas hésité à briser notre vie.

Aujourd’hui encore, après la déclaration d’incompétence du tribunal administratif, le 8/03/2013 je crois, vous avez fait votre que nous continuerions d’ errer dans notre grande bâtisse non achevée et inhabitable, sans aucun confort, sans électricité, par votre faute aussi, sans pouvoir se laver, sans pouvoir recevoir donc, abandonnés par tous, nous couchant et nous levant angoissés, ayant perdu toute apparence humaine.

 

Ainsi donc vous pensez que c’est bien dans l’ordre des choses que votre cruauté l’emporte sur notre naïveté.

 

Et vous direz aussi, bien sûr, si vous avez collaboré à ce faux à défaut d’en faire usage.

 

Vous direz aussi pourquoi vous laissez ce cadeau empoisonné à votre successeur. C’est peut dire que c’ est inélégant.

 

Vous allez convoquer une réunion extraordinaire du conseil municipal.

 

Là vous serez entre vous au même niveau de responsabilité et consignerez, par les substantifs que vous choisirez, l’ignominie que vous avez commise à notre égard. Personnellement je vous suggère « monstruosité » et « crime contre l’humain ».

 

Vous conviendrez aussi des mêmes maux que ceux du point presse.

 

Vous déciderez de mettre immédiatement à notre disposition une demeure digne, près du bourg et loin du bruit, qui nous fait beaucoup souffrir, depuis toujours, à Haute Goulaine.

 

Et surtout vous déciderez de mettre en œuvre immédiatement la desserte de notre assainissement, comme il était prévu, puisqu’ aucune canalisation d’ eau n’empêche cette réalisation.

 

Nous « redemandons » aux politiques et acteurs sociaux de dénoncer la commune de Haute Goulaine.

 

Les maires du pays du vignoble nantais ne peuvent tolérer de laisser M. Daubisse à la présidence du pays.

 

Le président de l’ UMP de la loire atlantique doit démissionner M. Daubisse.

 

Le conseil général ne peut tolérer de garder M. Daubisse comme conseiller général.

 

Madame Errante doit revoir la réponse lamentable qu’elle nous a faite et dénoncer ouvertement la commune de Haute Goulaine.

 

M. Hollande doit expliquer pourquoi il a remis une distinction dans la légion d’honneur à M. Daubisse alors que dans un courrier de mai 2013 je m’en étais plaint.

Cela veut-il dire que « je compte pour du beurre » ou que M. Daubisse ne nous a pas fait de mal ?

 

La ligue des droits de l’homme de Nantes et du pays nantais doit dénoncer la commune de Haute Goulaine comme elle le fait quotidiennement pour d’autres causes.

 

La presse locale ne peut continuer de se taire,

Ni ses journalistes.

 

Les associations de Haute Goulaine ne peuvent continuer de se taire.

 

Et tous les candidats français aux municipales devraient s’offusquer.

 

J. Roirand

 

(1) http://www.justice-ordinaire-quotidienne.eu/joqeu_003_mnvd_asshg_jr.php

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires