Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2007 4 19 /04 /avril /2007 12:18
Ce qui apparaît souvent dans les problèmes de bruit c’est le souci de la part des acteurs concernés (1) de minimiser, de banaliser, voire de tenter d’escamoter la nuisance, à l’extrême feindre d’ignorer qu’on avait pas le droit, de faire du bruit la nuit par exemple, est un classique.
 
Ceci pour dire que je vois régulièrement chez les médias ces tentatives réductrices qui me désolent. Mais je le vois aussi de la part des associations qui luttent contre le bruit comme cet article de S.O.S.-bruit http://www.sos-bruit.com/104.htm qui cite, comme pour s’excuser,  des « troubles anormaux du voisinage », comme s’il y avait des troubles normaux. C’est gênant.
Il y a des bruits plus ou moins insupportables, mais il n’y a pas de troubles normaux. Il ne faut surtout pas répandre de telles inepties. Même si ce terme est peut-être utilisé dans les textes de lois il ne faut pas le véhiculer.
 
(1) quand je dis concernés il s’agit des bruiteurs et des pouvoirs publics. Et quand je dis pouvoirs public je pense surtout au maire et au préfet qui eux aussi feignent de penser que leur responsabilité s’arrête à la publication d’un arrêté.

Partager cet article

Repost0

commentaires